Français



Le Parti Conservateur Slovaque 

fait valoir les valeurs chrétiennes et nationales


Nous sommes basés sur l'idée de développement durable et nous poursuivons trois priorités stratégiques:


1. Sécurité

2. Développement

3. Prospérité


Le but de notre politique est de réaliser la vision d'un état fonctionnel dans lequel la prospérité et les gens honnêtes prospèrent. L'état de fonctionnement doit assurer la sécurité des citoyens en premier lieu – à l'intérieur et à l'extérieur du pays. Nous soutenons l'idée d'une Europe collaborative mais non unifiée de force. Nous promouvons la politique des États souverains, la coopération économique et une coopération efficace au niveau de la sécurité, à condition que les institutions œuvrant dans ce domaine visent réellement la sécurité des citoyens européens et non le contrôle des citoyens et l'atteinte à leur vie privée.


Priorités du programme


Sur la base de son programme et compte tenu des besoins de la population de la Slovaquie, le Parti Conservateur Slovaque s'attachera en particulier à résoudre les problèmes aigus:

1. Renforcement de la coopération avec les pays de Visegrad en matière de politique d'immigration.

2. Retour au système électoral de la République slovaque à partir de 1998.

3. Améliorer le  fonctionnement de la police, du parquet et de la juridiction afin de permettre une enquête approfondie et la répression ultérieure de toutes les infractions au principe de tolérance zéro, avec de sanctions plus sévères pour diffamation, diffusion publique d'alertes et de rapports haineux.

4. Législation et création de règles pour le lobbing.

5. Introduction de la responsabilité matérielle et pénale des élus dans la gestion des fonds publics.

6. L'ancrage juridique et la mise en œuvre pratique d'un système de soutien à la construction de logements locatifs.

7. Adoption d'une ordonnance de carrière dans l'Etat et la fonction publique et introduction de codes de gouvernement et de services publics dont la violation donnera lieu à des sanctions, à l'exception de l'interdiction de l'exécution de ce service.

8. Déterminer les ratios de rémunération des acteurs constitutionnels, des représentants statutaires des entreprises d'État et des entreprises avec la participation de l'État et des membres de leurs organes de gestion et de surveillance, y compris la détermination des prestations de service et des avantages matériels et immatériels.

9. Création du ministère de la numérique et du ministère du tourisme.

10. Numérisation et dématérialisation de l'administration publique et de l'État avec le plus haut niveau de sécurité.

11. Instaurer un système permettant aux enfants adultes de contribuer financièrement à leurs parents pensionnés sous la forme d'une déduction de leur revenu.

12. Réformer l'éducation pour que la Slovaquie ne devienne pas un atelier d'autres pays.

13. Acceptation et mise en œuvre progressive des mesures d'adaptation liées au changement climatique dans tous les domaines pertinents de la société.

14. L'établissement et la promotion de tels systèmes de gestion des déchets qui permettront à la République slovaque de remplir ses obligations internationales dans ce domaine, y compris la promotion de la valorisation énergétique des déchets.

15. Améliorer le fonctionnement du système de subventions dans l'agriculture afin de favoriser la production réelle dans la production végétale et animale.

16. Achèvement des infrastructures de transport et réorganisation des transports publics afin d'améliorer la mobilité de la population slovaque et permettre accessibilité dans toutes les régions.


Remarques et perspectives sur le concept de politique étrangère préparé


Nous soutenons l'idée d'une Europe coopérative mais non unifiée de force telle que formulée par R. Schuman, A. de Gasperi et K. Adenauer.

Nous nous opposons à la philosophie du post-communisme mondialiste à travers le gender et les théories similaires.

Nous sommes opposés à l'idéologie du libéralisme d'extrême gauche, que nous considérons comme le même danger que l'extrémisme de droite.

Nous poursuivons la politique des États souverains, la coopération économique et la coopération efficace au niveau de la sécurité, à condition que les institutions travaillant dans ce domaine visent véritablement la sécurité des citoyens européens et non le contrôle des citoyens et l'interférence avec leur vie privée . Le manque ou la perte directe de volonté signifie la défaite.

Si, sur la base de la Constitution, la Slovaquie déclare sa tradition Cyrillo-Méthodique, il est impératif de prendre immédiatement sa place dans une guerre mondiale inédite contre le christianisme par des actes publics, bruyants et en particulier concrets.

Nous n'accepterons jamais les tentatives arrogantes d'influencer les événements domestiques de l'étranger de toute grande puissance. Nous donnons un rôle très important aux organisations nationales de renseignement, en particulier au contre-espionnage économique.

Nous considérons que la politique de migration actuelle de l'UE est catastrophique et suicidaire, car elle constitue la plus grande menace pour la sécurité de tous les États membres de l'UE.

Il est abcolument nécessaire de distinguer clairement les termes immigration "légale" et "illégale".

Il est inacceptable que les efforts néocoloniaux soient présentés comme une diffusion de la démocratie. Nous n'avons pas à renoncer à l'extorsion pour adopter une politique politiquement «correcte» et respecter les directives euro-atlantiques.

Nous considérons l'entrée de la Slovaquie dans le «cœur» de l'Europe comme une chimère. Le noyau de l'Europe a été créé depuis longtemps, et personne d'autre, peu importe comment obéissant et amical à tous les ordres de celui-ci, n‘y entrera.

Nous coopérons avec toutes les forces au sein de V4 qui agissent pour la souveraineté des états.

Nous envisageons de rendre la politique étrangère plus qualifiée afin de défendre efficacement les intérêts de la Slovaquie, contrairement à la pratique actuelle qui privilégie les priorités de copinage dans les activités de service à l'étranger.

En coopération avec des forces politiques d'esprit similaire, nous voulons être activement impliqués dans la lutte pour préserver au moins le derniers résidus de la souveraineté des états.

Sur la base des derniers événements (par exemple, la qualité des biens), on peut dire que les traditions de la pensée coloniale persistent malgré des affirmations spectaculaires sur la démocratie, les relations économiques «gagnant-gagnant». 

Nous soutenons pleinement la lutte actuelle des gouvernements de Pologne et de Hongrie pour le maintien de la souveraineté nationale. 

La Fédération de Russie devrait être un partenaire important de tous les pays européens et, bien sûr, de la Slovaquie. Les sanctions contre la Fédération de Russie sont considérées comme malavisées, inefficaces et contreproductives dans le cadre de la guerre idéologique et économique, et se tournent contre celles contre ceux qui les dirigent.

 Sur la base de faits historiquement prouvés, la révolution de 1917 a été provoquée par des forces étrangères. Identifier la Fédération de Russie d'aujourd'hui avec l'Union Soviétique est un malentendu délibéré de ce qui se passe dans la Fédération de Russie.

La coopération économique avec la Chine doit être construite à un niveau supérieur.

Améliorer la qualité du service extérieur, notamment au niveau de la diplomatie commerciale, une amélioration rapide de la présentation de la Slovaquie, que nous considérons actuellement comme non qualifiée, ce qui fait de la Slovaquie un pays presque inconnu à l'étranger. 

La coopération avec la France et les États-Unis est un élément important de notre politique étrangère. 

Avec les États-Unis, nous proposons la réinstallation immédiate de l'ambassade de la République slovaque en Israël à Jérusalem en tant que capitale pleinement légitime de l'État. d'Israël. 

Nous sommes ouverts à la coopération avec toutes les entités politiques du V4, de l'Europe et le monde, qui ont au moins une partie du programme et des objectifs comme notre parti.



La situation de la scène politique slovaque actuelle montre le manque de forces politiques dont l'idéologie serait fermement posée sur des positions conservatrices non-confessionnelles traditionnelles. Notre parti se veut être un parti conservateur et «non-populiste ». Son intention est d'apporter à tous les débats et toutes les décisions «bon sens » et essayer à étouffer propositions vides de sens et des solutions – quels que soient les avantages à court terme et des inconvénients. Nous croyons que seul le conservatisme donne à la société  un mode d‘emploi pour le retour de la destruction à la créativité. Aucun autre outil pour arrêter la décomposition « libérale » - avant qu'elle ne dégénèrent en un totalitarisme -  n'existe pas.

Nous voulons vivre dans une Europe unie, qui, cependant, sera la communauté des nations libres et égaux. Les nations qui ont leurs propres langues, des traditions et des frontières. L'existence des Etats-nations a été et est à notre avis un signe de la civilisation européenne.

Le fait que, malgré les idées de liberté, la vie européenne actuelle devient de plus en plus réglementée nous inquiète. Règlements – emmoutardés par des technocrates anonymes, souvent associés à des groupes d'intérêts puissants – régissent nos vies, les décisions d'affaires, les conditions de l'éducation, des médias et ainsi de suite. 

Nous voyons que plusieurs représentants de l'Europe contemporaine font promouvoir l'homogénéité culturelle dans le commerce et la conformité politique appliquée. Nous considérons qu'il est inacceptable que la colonisation des pays européens et la disparition de leur propre culture soit considérée comme un « devoir sacré » de l'Europe, un acte noble, une sacrifice de soi-même au profit de la nouvelle communauté mixte, « la paix et la prospérité » qui est en train de naître.

On a succombé à l'illusion que nous en Europe définitivement avions débarrassé de l‘idéologie marxiste-léniniste, nous avons un nouveau diktat idéologique. Apparaissent, cependant, des nouvelles philosophies comme multiculturalisme, transnacionalisme, féminisme, genderisme, homosexualisme, human-rightisme etc. etc., qui à première vue apparaissent douces, mais à la fin remettent en question tout agressivement: le respect des traditions, à leur propre nation et de l'État et la négation de la valeur de la famille traditionnelle. 

Pendant les élections cruciale sera la groupe des gens créatifs et intelligents, résistants à des argument primitifs, qui ne seront pas soumis à la démagogie. Ce seront principalement des gens qui ne peuvent pas être simplement étiquettés comme homophobes simplement parce qu'ils sont intéressés de leur pays où ils sont né et où il sont grandis, parce qu'ils voient des problèmes avec l'afflux incontrôlé de incultes, inadaptables envahisseurs agressifs en Europe, qui ne peuvent être décrits comme russophiles et les agents de Poutine seulement parce qu'ils sont critiques de mesures non-systémiques des représentants de l'Union européenne. 

Ce seront les personnes qui prennent pour normal de considérer pour leur bonheur et pour le bonheur de leurs proches principalement la responsabilité pour eux-mêmes, les gens qui attendent en particulier la création des conditions appropriées pour pouvoir prendre soin d‘eux-mêmes. 

Les gens qui croient que le travail acharné porte ses fruits et que l‘honnêteté vaut le coup. 

Et nous allons solliciter la sympathie de ces gens-là.